J’y suis bien

SG1L5934SG1L5936SG1L5937SG1L5938SG1L5939SG1L5944SG1L5946SG1L5947SG1L5948SG1L5949SG1L5950SG1L5951SG1L5952SG1L5953SG1L5954SG1L5955leSG1L5956

Ci dessus, un pied de patate douce.

SG1L5957SG1L5958SG1L5959SG1L5960SG1L5961SG1L5962SG1L5963SG1L5964SG1L5965SG1L5966SG1L5967SG1L5969SG1L5970SG1L5971

la récolte du jour, graines de poireaux pour l’année prochaine, basilic à sécher pour l’hiver, pommes de terre et patates douces piments doux Bonnet d’évêque

SG1L5972

une partie des butternuts déjà à l’abri

SG1L5973

cette année, malgré tout, des poires un peu plus grosses que d’habitude et les tomates cerises Matt Wild Cherry, très sucrées

SG1L5977

et le maïs doux dont Luc m’avait donné quelques graines, semé pour faire joli  que j’ai dégusté en salade ou en galettes de céréales.

Et bien sûr, avec tous les soins et améliorations apportés à ce jardin, la « cave » s’est remplie de moults bocaux de haricots, tomates, petits pois, mélanges de légumes, piperade et confitures.

De plus, avec le beau temps de ce mois de septembre, la plupart des pieds de tomates sont repartis, ont refleuri et fructifié, idem pour les haricots, piments, courgettes et butternuts … j’espère juste qu’ils auront le temps de mûrir.

Merci d’avoir tenu jusqu’au bout des 35 photos de cet article.

Portez vous bien.

Publicités

Récolter … déjà ?

Ce printemps est passé inaperçu, caché derrière les gros restes de l’hiver, si bien que tout a été retardé au jardin, comme le soleil et la chaleur … et les premières récoltes semblent arriver plus tôt que d’habitude … alors qu’il faut se pincer pour réaliser que nous avons dépassé la mi juin.

Beaucoup de pluie et c’est le paradis vert, la jungle

SG1L5730

Nous avons quand même profité de cette manne tombée du ciel, après trois années de sécheresse, il était temps de faire le plein, même si pour certains la jauge a « déconné » et n’a pas vu que ça débordait.

Des asperges dans l’assiette pour ce printemps, une bonne cure de fraises, et la récolte se poursuit avec

les laitues

les oignons blancs et pommes de terre nouvelles … « sauvages » (qui ont repoussé toutes seules)

les petits pois

du persil et un peu d’ail

des cerises et framboises

mais aussi des graines, c’est le moment pour les brassicacées comme la moutarde asiatique

SG1L5750

et la roquette

SG1L5760

SG1L5761

des graines de fleurs que je ne connais pas … trouvées devant la médiathèque :o)

SG1L5737SG1L5744

des fleurs de trèfle blanc contre les effets de trop de cerises mangées au goûter, mais sans le criquet

SG1L5770

et le plaisir d’admirer la première fleur de capucine

SG1L5773

prête à être coiffée par un elfe de passage …

Bisettes vertes.

Des fraises ?

Pluie toute la nuit.

Pluie toute la journée, d’après Météo France, j’ai bien fait de faire quelques photos hier, à la lumière de quelques éclaircies.

Premières fraises, grâce à cette variété précoce dont j’avais récupéré quelques stolons chez Luc et Gwen, pour la première fois, je mange des fraises dès fin avril hi. Ensuite viendront les Garriguettes puis les Gentos.

SG1L5632

La roquette est en fleur, comme toutes les crucifères.

 

SG1L5635

Fleurs de mâche et belle feuille de bette.

SG1L5637

SG1L5639

SG1L5640

SG1L5641

Géranium sauvage ou herbe à Robert, il paraît qu’il dissout les calculs.

SG1L5642

Je suis contente, les viornes sauvages, récupérées dans le bois après la tempête de 2009 à l’état de petits plants, ont bien poussé et font une jolie haie d’arbustes. Fleuris au printemps et habillés de boules rouges à l’automne.

SG1L5645

Les pins sont en fleurs. Les rafales de vent provoquent des nuages de pollen et tout se couvre de poudre jaune.

SG1L5648

SG1L5651

SG1L5655

Rapide monsieur grimpereau qui vient nourrir sa dulcinée en train de couver. Pour vous donner une idée, le grimpereau pèse environ 10g et mesure 12cm avec la queue …

SG1L5657_2

SG1L5660_2

SG1L5666_2

… et il court sous les branches aussi.

SG1L5668_2

Bon dimanche aux abris ….. bisettes.

Encore un peu

Après cet hiver à rallonges, l’arrivée tant attendue du printemps, je n’arrête plus de faire des photos dans le jardin …

Bon, hier, avec cette belle journée, j’en ai profité pour travailler sur les plessis commencés à l’automne, et désherber les planches de fraisiers. Ils fleurissent et sont complètement envahis, il s’agit de ne pas rater les fraises :o)

Voici donc les photos faites trois jours plus tôt.

SG1L5581

SG1L5582

SG1L5584

SG1L5590

SG1L5592

SG1L5594SG1L5595

SG1L5598

SG1L5600

SG1L5606

SG1L5607

SG1L5608

SG1L5609

SG1L5614

V’l’à l’printemps

… Denise, v’l’à l’printemps Fernand, v’l’à l’printemps qu’on se le diseu …

C’est juste un petit bout d’chanson … et le début d’une belle saison.

Quelques jours de panne de cordon d’apn, pas possible de sortir mes photos … mais voili, c’est réparé.

SG1L5473

Le 15 c’était grand ciel bleu … denrée rare, à consommer goulument … pour les fleurs de pêcher.

SG1L5475

Hi, la reinette qui ne quitte jamais sa citerne. Le plus marrant, c’est que son chant est amplifié par le volume vide … on l’entend comme si elle chantait dans une sono, c’est le bon plan finalement … les femelles qui passent dans le coin ne le manqueront pas.

SG1L5479

Le rosier grimpant.

SG1L5480

La pivoine.

SG1L5486

Des patates douces qui poussent.

SG1L5487

Les petits pois sont en terre depuis tout à l’heure.

SG1L5488

Et tous les autres restent derrière les fenêtres, sauf aujourd’hui où une accalmie permet une petite sortie sur la terrasse.

SG1L5489

Betteraves, navets et laitues … où l’on peut constater l’utilité des demi rouleaux de PQ.

SG1L5494

Niam niam, les asperges … le régal du printemps.

SG1L5495SG1L5496

Les chicorées rouges contentes, c’est le froid qui les fait rougir … elles ont été bien servies cette année … et la mâche commence à monter.

SG1L5497

Petits oignons blancs.

SG1L5498

Fleurs de lamiers pour les bourdons gourmands.

SG1L5501

SG1L5502

Et pour finir, les fleurs du romarin.

Bon printemps chez vous !

Préparer l’hiver

Bon, il est temps, aussi, de s’occuper du bois pour l’hiver … après le printemps pluvieux et l’été trop chaud, profitons d’un début d’automne chaud et ensoleillé pour s’y mettre.
Oui, d’accord, aujourd’hui c’est pluie partout, mais jusqu’à hier, c’était encore pire que l’été indien.
Dégager les arbres abattus l’an dernier …
… les tronçonner …

… mettre les billots à l’abri en attendant de les fendre pour ensuite ranger les bûche au sec.
Et puis aller faire un petit tour pour voir si les champignons se décident à sortir …

Pour l’instant, seuls les champignons de bois sont de sortie, il fait encore trop sec.

Dans le silence de la forêt, on entend comme des gouttes qui tombent sur les feuilles, des petits cliquetis partout … mais le ciel est grand bleu … ce sont de minuscules galles (2mm au max). J’ai fait quelques recherches, et il semble qu’il s’agisse de la galle de Cynips Divisa, une petite guêpe qui pond dans la nervure de la feuille.
Un houx plein de fruits qui ne les gardera peut être pas jusqu’à Noël, ils seront sûrement dévorés avant par les merles.
Pour finir, une belle chenille qui s’est enroulée pour se protéger.

J’ai cherché un peu et j’ai trouvé, il s’agit de la chenille du papillon de nuit Calliteara Pudibonda, couramment appelé « La pudibonde »…

… dont vous pouvez voir quelques images ici.

Voilà. Bon, ben vu la météo du jour, je crois bien que je vais faire comme les chats … je vais bien m’installer au sec pour faire du gras … en terminant ma couverture Rubixkub.

Bisettes à toutes.