Aux champis

Vendredi, 8kg sous un même arbre … samedi, j’emporte mon apn, et ça commence bien.

SG1L6045

SG1L6046SG1L6047SG1L6048

L’intérêt du cèpe de Bordeaux c’est son côté iceberg, avec le pied toujours plus gros que le chapeau.

Et celui là … vous le voyez ? … pfff, à chaque fois je m’émerveille … vous m’entendriez parler toute seule à un public invisible, à remercier je ne sais quelle improbable divinité de la nature qui aurait gentiment semé toutes ces beautés sur mon passage … rien que pour moi … :o)

SG1L6049SG1L6050SG1L6051SG1L6052

Il y aurait presque une histoire à raconter pour chacun d’eux … celui là encore, je suis passée devant à l’aller sans le voir …

SG1L6053SG1L6054SG1L6055

Et là je me dis : « comment j’ai fait pour le voir ? »

SG1L6056SG1L6057SG1L6058SG1L6059

hi, et ceux qui étaient à côté de lui, sous les herbes, invisibles … le nombre de fois où mon pied a buté dans un champi … où mon genou s’est posé sur un autre en faisant la photo …

SG1L6060

C’est pas du chiqué … tiens, vous voyez bien qu’on ne voit rien, et pourtant, il y en a un gros là dessous …

SG1L6061SG1L6062SG1L6063

Pas de bâton pour aller aux champignons, juste en tête les mots de ma grand mère Yvonne : « pour trouver des champignons, il faut regarder où on met les pieds » … et surtout, prendre tout son temps (en pensant aux limaces hi) parce qu’ils sont bien cachés.

SG1L6064SG1L6065SG1L6066

Ce matin ça caille bien, et je ne voulais pas y retourner, mais je crois bien que je ne pourrai pas m’en empêcher, c’est un tel bonheur de les trouver.

Bisettes à toutes et belle journée … près de la cheminée.

Publicités

Bientôt l’automne, un tout petit peu de pluie mais toujours aussi chaud … je sors quand même du jardin pour « renifler » si, malgré tout, des champignons auraient eu envie de pousser …

Premier arrêt aux deux ruches installées dans une parcelle voisine

SG1L5983SG1L5985

SG1L5986

suivre les sentes des animaux

SG1L5987

surtout des sangliers

SG1L5990

qui font des souilles où j’aimerais bien les voir se rouler

SG1L5988

et se frotter contre ce petit arbre

SG1L5989SG1L5994SG1L5995

poursuivre le chemin et passer là, presque à quatre pattes, sous l’arbre tombé, comme un sanglier :o)

SG1L5996SG1L5997

ah oui, des champignons, mais sur les arbres malades ou les troncs pourris

SG1L5998SG1L5999SG1L6001

SG1L6002

la nature est très douée pour le land art

SG1L6003

et le pic pour piquer … je dis « le » mais il y a plusieurs espèces qui se côtoient ici : le pic épeiche, le pic vert et le pic noir

SG1L6004

la bruyère termine sa floraison et

ah tiens, c’est habité … hi hi

SG1L6005

 

Champinium Déliciosus

Et oui, j’ai quand même réussi à en trouver quelques uns, des bons, super bons.
Alors l’omelette était très bonne.
Il faisait tellement sec que je ne pensais pas en trouver, je n’ai pas pensé à emporter l’apn.
C’est toujours croquignolet un joli cèpe bien dodu dans son environnement naturel :o)
Bon, je vous mets une vieille photo … de 2011.
Ah puis tiens ! une autre … de 2014 celle là, elle me plaît beaucoup.
Bisettes.

Automne que j’aime

Je pourrais même … presque … dire que j’adore.
Ma saison préférée avec le printemps, pasque l’été est trop chaud et l’hiver trop froid.
L’automne, c’est le top, pour moi qui adore courir le sous bois à la recherche de champignons … en des balades solitaires pendant lesquelles j’ai l’impression d’être seule au monde … ce qui est très supportable quand on sait pertinemment qu’on ne l’est pas :o)
Comme les cèpes ne sont pas encore décidés à sortir, aujourd’hui on regarde un peu ailleurs.
Des champignons tout petits, dans les deux centimètres de haut. J’ai cherché dans mon bouquin, mais je ne suis pas décidée : des Marasmes ou des Mycènes, il faudrait un spécialiste pour l’identification.
Un bien gros, 25 cm ailes déployées, super beau. Facile à nommer celui-ci : le Polypore du bouleau.
Mmmmh, on rêve d’avoir la taille d’un schtroumpf et de faire sa maison dans un champignon. Pratique pour s’abriter quand il pleut …
Celui-ci, juste à côté du précédent, et à peine un peu plus petit, est aussi un polypore, exactement un coriole, mais Versicolor ou Zonatus ? pfff, chais pas.
De toute façon, je ne mange que les cèpes et les chanterelles.
Version habitat de campagne avec balcons grand angle pour admirer le paysage.
Enfin, celles qu’on ne présente plus, les stars d’octobre …
Châtaignes tant aimées … tant ramassées, tant dégustées, à n’importe quelle heure de la journée.
Cuites à la cocotte minute avec une feuille de figuier et de l’anis … la recette de ma maman, que je ne change pas … parce que c’est comme ça que je les préfère. 
Cette année, je tenterais bien la purée de marrons, pour en conserver. J’ai déjà essayé le congèle et les bocaux, cuites, c’est très bon, mais au cours de l’année, je n’ai aucune envie d’en manger. Par contre, en purée, peut-être dans mes yaourts de soja ? …