Joli printemps

Malgrè les mauvaises nouvelles sans cesse chariées par le long fleuve pas tranquille de la vie … la vie, justement, suit son cours.
Rien de mieux que l’explosion du printemps pour nous pousser vers l’avant ….
… avec un pitch ici, un poutch là, un pètch ailleurs, on avance, on avance …
… un petit tour vers le carton des oubliés …
… le seul et unique patchwork réalisé voici plus de 20 ans, et pas fini bien sûr …
Je me décide à le doubler et quilter, pour ça, je vais jeter un oeil dans mon encyclopédie du fil (merci Chantal … je ne le dirai jamais assez) parce que je ne sais pas comment on fait.

Et ben voilà, c’est parti. Bon, je fais simple, je ne mets pas de garniture dans mon sandwich, pas de ouatine pour matelasser.

Etape préparation du quiltage (j’ai pas envie de dire quilting … pff, quel caractère !), faufilage des deux épaisseurs de tissu ensemble, par terre, envers contre envers en rayonnant du centre vers les bords. Oui, je sais, j’avais fait ce patchwork vraiment à l’arrache, les pièces ne sont pas bien assemblées 😮 … pas grave, ce sera mieux la prochaine fois.
Et puis tiens, la pluie s’arrête aussi pour balancer un sourire, quand même …. il n’y a pas que du gris.
Je me retourne et il y a des sourires par là aussi
Depuis une semaine, il nous embaume sous son châtaignier.
Et ce matin, une découverte dans le houx près du fil à linge … 
Si la merlette ne s’en était pas enfuie à grands bruits, je n’aurais rien remarqué …

MERCI LES CLOCHES !!!
 Du dessin aussi, pas très gai c’est vrai, mais du dessin en cours quand même.
Le jardin potager s’affole un peu, l’herbe pousse pousse … j’y travaille petit à petit …. pas de photo, on voit rien, c’est encore le chantier, mais les plants de tomates, concombres, betteraves et physalis trépignent dans la serre …. il va falloir améliorer le rendement.
Bon, ben rien que ça je suis fatiguée … aller z’y va.
A tout bientôt.

Des p’tits trous … des p’tits trous

Hello ! Merci les filles et les garçons d’avoir participé à mon jeu des 2 différences (voir ici), et aussi pour les compliments sur la modèle et la tunique … totalement désintéressés of course.
Bon, mais qui a gagné finalement ?
Alors, vu le nombre des participantes (je vous rappelle que dorénavant, le féminin l’emporte sur le masculin), les délibérations du jury ont été laborieuses.
Je m’étendrai en vous précisant que Clothogancho (alias Emma) ne s’est pas mouillée de ce côté là, seulement dans la piscine, Chantal a frolé, sinon trouvé la solution, et que seule Véro a vraiment compris qu’il y avait un petit piège (gnark !), c’est à dire :
Il n’y avait aucune différence entre les deux photos !
Donc, Véro tu as gagné … à être connue …
comme vous toutes d’ailleurs (puisque je suis adepte du Jacques Martinisme, c’est à dire : « tout le monde a 10 ! »)
et j’invite les passantes et les passants à se rendre sur vos blogs respectifs vous rendre une petite visite en cliquant sur vos noms ci-dessous :
Et voaaaaalà.
Passons aux p’tits trous.
Je continue à vider mon carton plein d’ouvrages en dormance, puisque c’est le printemps.
Cette fois-ci, des p’tits et gros trous à boucher dans mon jean.
Tout d’abord, l’entre-jambe décousu à recoudre …. il ne me semblait pas être surgonflée à l’arrière, mais le résultat était là. Il a bien fallu faire marcher la machine à coudre.
Ensuite, la boutonnière ne se sentait pas bien, quelques points de grébiche et/ou de feston lui ont redonné le moral.
 Je suis très novice en broderie et pas super soigneuse, mais je m’en suis pas trop mal sortie … en toute modestie.
Troisième type de trou : la déchirure au niveau du clou des poches arrières
aux deux poches (mais j’ai pas pris les deux en photo … zoublié)
Une pièce de coton à l’intérieur et un rond de tissu décoratif récupéré sur un t-shirt
Il y a aussi pas mal de petites taches de peinture bleue que je transformerai sûrement en petites fleurs ou autres joyeusetés … mais ce sera pour plus tard.
En tout cas, une bonne chose de faite !
A tchao !

Housse douillette

Comme on n’est pas que des veaux et/ou des génisses, on se fait des trucs avec trois fois rien, pour que des détails de la vie courante soient notre confort, et qu’on puisse se reposer la tête dans notre nid, notre grotte ou notre terrier etc, sans passer par la case Conso.
Aujourd’hui, c’est le grand jour Housse douillette pour machine à coudre
que voici 
J’allais dire : »vite fait, bien fait ! », mais pas du tout, ça fait belle lurette que les pièces mesurées et coupées attendaient dans un carton d’être assemblées.
Les beaux jours printaniers vont finir par se pointer et il va falloir songer au grand nettoyage de printemps, alors je commence à fureter dans les coins pour élaguer un peu le travail qui m’attend.
Donc, la voici la voilà, faite de quatre pièces découpées dans un pull acheté 1 euro à Landes Partage (je crois que je vous dis leur nom pour la première fois, il s’agit d’une association d’économie sociale et solidaire), un jacquard industriel un peu bariolé parfait pour remplacer la moche housse en plastique vendue avec la machine.
Et ce sont les souris qui vont apprécier l’hiver prochain, un bel endroit pour se faire une chouette réserve où se boulotter les glands amassés.