Un coup d’air frais

et tout de suite ça va mieux.
Une petite balade dans les bois, … prendre l’air, … aller voir ailleurs si j’y suis,
ça remet quelques idées en place et hop !
on revient aux « fondamentaux ».

Fondamental, avec cette belle fraîcheur de reprendre la future couverture en carrés de mamie
 
dont l’avancée fut ralentie, non par le gel mais presque,
puisque celui ci impliquait celles là
 

urgence-chaussettes
une drôle de couleur me direz vous … 
 
C’est que j’ai choisi d’utiliser les restes de mes premières chaussettes (vertes) que voici, avec de l’orange uni que je ne me décide pas à tricoter tout seul … mais ça viendra, de toute façon, j’en ai pas mal (la faute aux soldes), alors autant en profiter pour essayer des trucs.
 
Comme j’avais à peu près la moitié de la quantité nécessaire pour une paire, je projetais de tricoter chaque moitié de chaussette d’une des deux couleurs, mais dans le sens de la longueur … les couleurs.
Au moment de m’y mettre, j’ai tout de suite vu que ça ne serait pas possible, tout simplement à cause du travail en rond, et pas question de tricoter mes chaussettes dans l’autre sens … pourtant ça existe, puisqu’il y en a même en photos sur l’étiquette des laines Opal.
Tiens, ben comme je cède toujours à la torture, je crois bien que je vais les tenter ces chaussettes dans l’autre sens … il y aura une couture, bon, pourquoi pas ? peut-être un peu moins confortables ? aller, chiche …
Bref, tout ça pour dire que l’ensemble est dû à la succession d’un rang orange et d’un rang vert, …  et l’orange mange le ver.

Des quoi ???

Oui ! encore des chaussettes ! 
Vous êtiez prévenues …
en Opal Picture
 
  
toujours en suivant la méthode Véronique que je ne retrouve plus chez Tricofolk
mais il y en a de très bien partout, chez Drops Design notamment.
Les prochaines seront pour moi.
Les projets s’accumulent comme les feuilles (et les champignons :o) sous les arbres.
Surtout, ne pas me précipiter, une chose après l’autre … ça ne va pas être facile de me retenir.
Je les note dans mon carnet, c’est déjà ça …
A tout bientôt.

Des fils qui poussent

Nous le savons bien, toutes, ça sent l’automne … alors les fils poussent un peu partout, dans la tête, au bout des doigts, dans les paniers, sur les accoudoirs de fauteuils, sur les coins de tables (seules les toilettes sont épargnées) dans la voiture … partout.
L’automne qui se pointe … ça sent la future chaussette …. voilà bien longtemps que je n’en ai pas tricoté une paire … je suis loin de rattraper le stock of socks de Susan B. Anderson et ce n’est pas mon but. Tout simplement, tricoter de nouvelles chaussettes pour soulager la pression sur les 4 paires qui tournent tout l’hiver, et souvent plus longtemps.
Un nouveau bracelet en perles crochetées

Mes perles sont de tailles irrégulières, ce qui donne un bracelet un peu cabossé.
Facile à faire, il demande juste un peu de patience pour enfiler les perles. 
J’utilise un coton fin qui se crochète avec du 1,5 ou même du 2, l’essentiel, c’est que les perles soient faciles à enfiler.
Pour mon bracelet, j’ai enfilé à peu près 1 mètre de fil.
J’ai trouvé un petit film tuto qui permet de comprendre où il faut piquer le crochet … pas évident au début, mais là on pige bien. Vous verrez, il s’agit d’un bracelet en tours de 6 perles, pour ma part, je préfère des tours de 8 perles, je trouve plus facile à manipuler.

Et voilà !
Pour finir, quelques fruits d’automne qui prennent un bain de grisaille en attendant d’être cueillis.

A tout bientôt.

My chaussettes

Deux ans pour tricoter une petite paire de chaussettes … pfff et enfin, les voilà à mes pieds.
En Préface de Phildar, qui me faisait envie depuis longtemps avec ses couleurs qui pètent.
Réalisées toujours et encore avec la méthode Véronique de chez Tricofolk.
Je rêve d’avoir des tiroirs comme chez Susan B. Anderson, pleins de chaussettes de toutes les couleurs.

Chaussettes patrimoniales

Il est quasiment entendu pour moi, maintenant, que chaque année je passerai les journées du patrimoine chez Luc pour son anniversaire.
Luc et Gwen, maraichers bio dans  le Gers … 
Toujours bien reçus, nous nous régalons de moments super sympas, tranquilles, pleins de bonne humeur, de simplicité … et de bons repas :o)
Pas de pluie par ici pour nous empêcher de manger dehors sous le chêne.
Des chaussettes donc de trentenaire, en Cho’7 de BdF, terminées juste à temps …. alors qu’elles étaient promises pour l’année dernière :o), du 45 garçonnet !
Et voici Thaïs, qui, du haut de ses 5 ans supporte (pour de rire) une des calebasses échappée de la serre de la maison. A titre informatif, ces calebasses font d’habitude une vingtaine de centimètres … mais chez Luc et Gwen, tout est toujours plus gros, comme en Amérique ! Et c’est même pas fait exprès !