Montage tricot no problemo :o)

Pas la peine d’avoir une encyclopédie du tricot si c’est pour la laisser moisir sur une étagère.
Cette fois, je me suis décidée à lever mon c.. du canapé pour trouver une solution simple et efficace au possible problème du manque de laine quand on monte un grand nombre de mailles, 82 pour No Worries … et il fallait que ce soit sans soucis d’un bout à l’autre :o)
Vite fait mal fait, un petit croquis maison :

Si vous faites un ouvrage uni, il suffit de prendre deux fils de deux pelotes que vous nouez. Il faudra couper celui qui ne servira plus une fois le rang de montage terminé.
Et là où ça devient encore plus intéressant, c’est de se servir de deux fils de couleurs différentes, comme sur le croquis. On obtient un liseré d’une autre couleur, comme je l’ai fait pour No Worries. C’est le détail qui tue :o) pas très visible sur ma photo … ben voui, vous croyez que j’aurais pensé à le photographier ? ben non, mais on voit quand même un peu avec l’agrandissement.
Bises et bon tricot.
Publicités

Table à dessin maison

En plein aménagement de mon nouvel atelier …
hum, c’est pas tout à fait vrai puisque depuis que j’ai fini ma « belle » table à dessin, je n’arrive pas à la quitter, et je dessine … dessine … dessine …
Elle est si confortable, et surtout, je n’ai plus besoin de virer tout mon toutim de la table de la salle à manger quand je ne dessine pas … ça, c’est le luxe total.
Le pied de la table vient de la table de jardin qu’il était facile de récupérer parce que juste vissé (merci Phil pour cette idée géniale).
La base sur laquelle est vissé le plateau de travail c’est un tréteau en bois pas cher.
Le plateau de travail est fait avec les deux portes (contreplaqué 10mm) racourcies et assemblées du placard de la caravane. Les restes des portes servent de tablettes sur les côtés.
Les tasseaux pour faire les compas sont récupérés sur mon chevalet tout déformé et inutilisable. Je les ai percés pour pouvoir y enfiler un tube métallique (reste de la serre du jardin).
Et puis il a fallu mettre des tasseaux fixés au repose pieds de la table pour supporter le poids du plateau.
J’ai juste acheté une grande feuille de carton de bois de 2,4mm pour poser ma feuille de dessin et ne pas avoir de problème avec les reliefs du plateau en bois.
Pour boucher les cuvettes des vis, un peu de sciure ramassée par terre et mélangée avec de la colle, à poncer une fois le tout bien sec.
J’ai bliou de faire une photo « en action » … mais ça viendra.
A tout bientôt.

Des p’tits trous … des p’tits trous

Hello ! Merci les filles et les garçons d’avoir participé à mon jeu des 2 différences (voir ici), et aussi pour les compliments sur la modèle et la tunique … totalement désintéressés of course.
Bon, mais qui a gagné finalement ?
Alors, vu le nombre des participantes (je vous rappelle que dorénavant, le féminin l’emporte sur le masculin), les délibérations du jury ont été laborieuses.
Je m’étendrai en vous précisant que Clothogancho (alias Emma) ne s’est pas mouillée de ce côté là, seulement dans la piscine, Chantal a frolé, sinon trouvé la solution, et que seule Véro a vraiment compris qu’il y avait un petit piège (gnark !), c’est à dire :
Il n’y avait aucune différence entre les deux photos !
Donc, Véro tu as gagné … à être connue …
comme vous toutes d’ailleurs (puisque je suis adepte du Jacques Martinisme, c’est à dire : « tout le monde a 10 ! »)
et j’invite les passantes et les passants à se rendre sur vos blogs respectifs vous rendre une petite visite en cliquant sur vos noms ci-dessous :
Et voaaaaalà.
Passons aux p’tits trous.
Je continue à vider mon carton plein d’ouvrages en dormance, puisque c’est le printemps.
Cette fois-ci, des p’tits et gros trous à boucher dans mon jean.
Tout d’abord, l’entre-jambe décousu à recoudre …. il ne me semblait pas être surgonflée à l’arrière, mais le résultat était là. Il a bien fallu faire marcher la machine à coudre.
Ensuite, la boutonnière ne se sentait pas bien, quelques points de grébiche et/ou de feston lui ont redonné le moral.
 Je suis très novice en broderie et pas super soigneuse, mais je m’en suis pas trop mal sortie … en toute modestie.
Troisième type de trou : la déchirure au niveau du clou des poches arrières
aux deux poches (mais j’ai pas pris les deux en photo … zoublié)
Une pièce de coton à l’intérieur et un rond de tissu décoratif récupéré sur un t-shirt
Il y a aussi pas mal de petites taches de peinture bleue que je transformerai sûrement en petites fleurs ou autres joyeusetés … mais ce sera pour plus tard.
En tout cas, une bonne chose de faite !
A tchao !

Petit truc pour panne de fil au montage mailles tricot

Si comme moi vous montez vos mailles au tricot avec le fil en double, il vous arrive peut-être de vous retrouver à court de fil quand vous êtes presque arrivée/é au bout …
Pourquoi le fil en double ? juste parce que ma grand-mère m’a appris comme ça … et je trouve aussi que ça donne une bordure plus costaude et plus régulière, j’aime bien.
210 mailles à monter, et à la 200ème … trop court.
Je prends un bout de fil que je passe dans la boucle de mon fil de montage.
Me voilà arrivée au bout de mes 210 mailles sans risque que les dernières mailles se défassent.